Colere

Pacifier les relations par le Reiki et la CNV.

Le 11/12/2022 0

Dans Les préceptes

La colère n’est pas un monstre à abattre ! c’est un voyant lumineux qui indique que quelque chose attire notre attention, en nous !

La colère est vue dans cet article sous l’angle de Médecine Traditionnelle Chinoise,  du Reiki Usui dont les préceptes,et sous l’angle de la Communication Non Violente.

Savez-vous que, face à une situation, la colère peut traduire la tristesse, la peur, l’impuissance, le désespoir, la douleur, la honte  ? ou provenir de pensées automatiques ou encore d'une part blessée du passé ?

Néanmoins, lorsque la colère a anéanti tout sur son passage, il faut ramasser les pots cassés, aussi bien à l’extérieur qu’en nous-même. Et c’est là que c’est difficile ! On peut même être en colère d’avoir été en colère !!

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas une fatalité : on ne nait pas coléreux ni coléreuse ! C’est une réaction tragique de « sauve qui peut » pour se protéger et se mettre en sécurité par rapport à une situation qu’on croit dangereuse (peut être que c’est vrai, peut être pas tout à fait !).
L'autre bonne nouvelle, c'est qu'on peut aller rencontrer la cause de notre colère et la désamorcer avec douceur et délicatesse.

Voyons ensemble

  • Comment Mikao Usui Sensei, fondateur du Reiki Usui (entre 1922 et 1926), en parle dans les préceptes du Reiki.
  • Comment la Médecine Traditionnelle Chinoise voit la colère.
  • Comment l’appréhender selon la Communication Non Violente.
  • Comment allier Reiki et Communication Non Violente pour rencontrer nos parts blessées, pour qu'elles puissent évoluer et se libérer de la colère avec sérénité.
calmer la colère

La colère vue sous l’angle des préceptes selon Mikao Usui Sensei

Avant tout, qui est Mikao Usui Sensei ?
Mikao Usui Sensei est un être éveillé d’origine japonaise qui a transmis le Reiki Usui, méthode naturelle pour inviter à l'équilibre du corps et de l’esprit, entre 1922 et 1926.

Il nous a également transmis cinq préceptes (telsqu'ils sont inscrit sur sa stèle funéraire) :
« L’art secret d’inviter le bonheur grâce à de nombreuses bénédictions, Le médicament spirituel de nombreuses maladies. Juste aujourd’hui, ne te mets pas en colère, ne te fais pas de soucis., sois rempli de gratitude, accomplis ton travail, sois bienveillant envers autrui. Chaque matin, chaque soir, les mains jointes (en gassho), dans une entière attention, psalmodie ces mots. La méthode de Reiki Usui pour l’amélioration de l’esprit et du corps Le fondateur, Mikao Usui »

Juste pour aujourd’hui
Kyo dake wa

Les préceptes commencent par « juste pour aujourd’hui ». Ce qui veut dire qu’on a les jours suivants pour se rattraper ! cela s’applique à l’ensemble des cinq préceptes. Nous sommes invités à vivre pleinement chaque instant de la journée.
Aujourd’hui seulement : laissons hier de côté, le passé n’existe plus, il est uniquement dans notre mémoire et on ne peut pas changer les souvenirs… c’est comme un rêve. Aujourd’hui seulement, ne nous préoccupons pas de demain, du futur. Demain n’est pas encore maintenant …Il n’arrivera peut-être jamais ! Aujourd’hui seulement, concentrons-nous sur le moment présent, ici et maintenant, c’est le seul moment où nous pouvons avoir un impact…et même pour l’avenir. "c'est aujourd'hui qu'est toute la vie." 

Que cache la colère ?

Ne te mets pas en colère ou ne te fâche pas
Ikaru na (ou Okoru na) 怒る

En japonais, okoru décrit quelqu’un qui ne sait pas se contrôler*. Ikaru (avec le même kanji) est la forme plus littéraire. Les japonais sont généralement connus pour être très patients et il est vrai qu’ils ne s’énervent que très rarement. Le gaman “fait de se contenir” étant loué, se mettre en colère en public est très mal vu. Mais à force de gaman, cela finit par exploser et c’est parfois impressionnant quand ça arrive. Il est ainsi compréhensible que le précepte venant du Japon soit sous forme d’injonction : ne te mets pas en colère.

*Source : https://www.kotoba.fr/okoru/

énergétique paris

Au sein de la tradition bouddhiste, il est enseigné que la colère est la plus négative des émotions perturbatrices. La colère se traduit par l’agression, l’aversion, la haine et l’arrogance. Toutes ces émotions sont une entrave et un obstacle à la réalisation de l’Éveil. La personne qui l’exprime se trouve momentanément déstabilisée et déséquilibrée dans son énergie. Il est facile de répondre à la colère par de la colère. C’est pourquoi, face à un individu manifestant ce type d’émotion, l’antidote consiste à développer en nous la compassion et le non-jugement. Vaste programme !
Mikao Usui Sensei enseigne que de psalmodier les préceptes matin et soir, permet l’accès au bonheur et que l’utilisation du Reiki permet d'équilibrer le corps, le cœur et l'esprit­. La colère n'a de sens que si elle nous amène à rencontrer cette part blessée en nous, pour ensuite la guérir et la libérer du passé.
Un sentiment de colère peut être nettoyé par le pouvoir spirituel, en particulier par la méditation en observant et en la vivant pleinement en nous.

La colère entretenue, nourrie et "ruminée" est à l'origine de nombreuses maladies.

 

[1] https://reiki-formation.ch/principes.html; REIKI-FORMATION;   André Baechler

La colère et le foie selon la Médecine Traditionnelle Chinoise

En Médecine Traditionnelle Chinoise, chaque émotion est reliée à un organe. Un organe énergétique peut provoquer une certaine émotion. Une émotion peut déstabiliser un organe. Ça va dans les deux sens. Il s’agit d’un phénomène qui prend racine dans le temps. Une émotion de courte durée sera souvent sans conséquence, sous réserve du niveau d’intensité. Une émotion répétée au fil des années, peut insidieusement perturber l’énergie d’un ou plusieurs organes.

Le foie

Le foie a une énergie ascendante. L’énergie du foie est également une énergie qui va vers l’extérieur. Elle nous pousse à créer des liens avec notre environnement et les autres. Elle participe à l’affirmation de l’individualité de la personne et de son point de vue face au monde. Les personnes créatrices ont généralement un foie particulièrement actif.

L’une des fonctions du foie en médecine chinoise est de faire circuler l’énergie, le Qi dans tout le corps, et d’assurer le bon volume circulant de sang. Cette circulation doit se faire sans entrave pour nourrir toutes les parties du corps.

Source du schéma du foie : https://www.centre-hepato-biliaire.org/maladies-foie/anatomie-foie.html

soigner le foie

La stagnation du Qi du foie

L’énergie du foie supporte mal la contrainte.

Si elle ne peut pas s’exprimer vers l’extérieur, l’énergie se retourne contre la personne elle-même, se stocke dans le foie et se transforme alors en colère rentrée, en culpabilité, en ressentiment ou en frustration. Un foie perturbé dans son énergie peut faciliter l’apparition de sentiments d’irritabilité, et de nervosité. Il peut y avoir apparition de violence. Un moral en dent de scie peut être une conséquence d’un foie énergétiquement en détresse.

A un niveau élevé, elle peut également mener à des phases dépressives.

Lorsque la colère est extériorisée, l’excès de colère fait monter brutalement l’énergie du foie.
Lorsqu’elle est intériorisée, elle provoque une accumulation d’énergie qui peut attaquer la rate et l’estomac, ou se transformer en feu et monter, pour atteindre le Cœur et le Shen.
Le Shen ou Esprit-Shen  est une notion qui regroupe l’ensemble de nos fonctions psychiques et spirituelles.
Sur un plan spirituel l’esprit Shen peut être perçu comme la connexion de notre être à l’univers. Le Shen est la conscience de notre moi. C’est grâce à lui que nous pouvons juger et discerner avec un esprit clair et serein, Il régule nos émotions et évite les extrêmes.

Quand le Foie est en équilibre
Un foie énergétiquement équilibré nous permet de manifester de la bienveillance. La capacité d’éprouver de l’amour est aussi plus harmonieuse.
Les émotions comme la colère perçue négativement seront plus apaisées.

Selon la médecine chinoise, la colère est au départ une émotion positive qui nous donne l’impulsion, elle est nécessaire au combat sous toutes ses formes et au bon équilibre physique du corps. Exprimée de manière modérée, la colère est utile.

*Sources :
https://www.centre-tao.com/blog/gestion-des-emotions/la-colere-en-medecine-traditionnelle-chinoise/
https://philipperichard-mtc.fr/medecine-traditionnelle-chinoise/emotions-et-medecine-chinoise-traditionnelle/

D'où vient la colère sous l’angle de la Communication Non Violente ?

Et non, ce n’est pas la faute de l’autre ! L’autre n’est que le « stimulus déclencheur ». La cause est chez nous.

Notre mental interprète le comportement des autres, au lieu de regarder ce qu’il se passe à l’intérieur.

La colère est une conséquence de nos pensées et de tout ce qu'on se raconte !

Source  du dessin : https://apprentie-girafe.com/colere-la-3e-voie/

Colere cnv

Selon l’approche de la Communication Non Violente, la colère est le signe qu’on est coupé de ses besoins. Il est alors possible de se connecter aux besoins pour utiliser l’énergie de la colère de manière constructive et nourrissante pour la relation.
Un peu comme un voyant sur un tableau de bord, la colère est un indicateur de nos besoins insatisfaits.

Comment calmer notre colère ?

Méthodes pour évacuer la colère et aller vers un retour au calme

  • Avec l’activité physique

Aller se défouler en pratiquant une activité physique de son choix, ou encore se connecter à la nature favorise le retour au calme. Ça, c'est un bon début pour évacuer la colère. Ça ne résout pas la cause.

  • Avec la méditation

Quand nous parvenons à prendre du recul face à nos émotions, nous pouvons jouer les spectateurs et les laisser exister sans nous envahir, et sans culpabilité.
Accueillir ce qui ne peut pas être changé c’est apprendre à s’en détacher. Ça permet de trouver un moment de tranquilité intérieure et de faire une pause.  Ça ne résout toujours pas la cause.

  • Selon la médecine traditionnelle chinoise

Il est recommandé d’éviter certaines émotions négatives pour se maintenir en bonne santé. Par contre, après les avoir ressenties, il est important d’engendrer une action afin de les extérioriser : parler avec une personne, prendre un recul en méditant par exemple. Ça permet d'exprimer ses émotions.  Ça ne résout toujours pas non plus la cause. Néanmoins, sachant que le foie a une influence sur les émotions, dont la colère, ça fait sens de le rééquilibrer énergétiquement.

Comment traiter la colère avec le Reiki et la Communication Non Violente

  • Avec le Reiki

Psalmodier et se connecter au premier des cinq préceptes : « juste pour aujourd’hui, ne te mets pas en colère ».

Sachant que ce mantra se récite chaque jour, le Reiki nous amène à travailler sur nous-mêmes, en nous encourageant à vivre le moment présent, avec bienveillance, tout en tenant compte du caractère impermanent de la pensée humaine et des émotions.

En Reiki, on apprend également à poser les mains sur nous, le foie en particulier en cas de colère, ce qui favorise la circulation de l’énergie.

  • Avec la Communication Non Violente

Etape N°1 auto-empathie :

  • Se connecter à la situation. Définir objectivement le stimulus déclencheur.
  • Accepter de ressentir pleinement sa colère pour entendre son vrai message.
  • Clarifier ce qui se passe en nous. Prendre la responsabilité de nos ressentis.
  • Identifier les pensées et les jugements qui nous passent dans la tête (« Il/elle n’aurait pas dû ou aurait dû », « j’aurais dû dire ou faire cela dans une telle situation que je trouve injuste, inadmissible… »
  • Se connecter aux ressentis corporelles et clarifier ce que nous ressentons.
  • Identifier nos besoins derrière nos ressentis
  • Lorsque nos besoins sont identifiés, un soulagement s'opère, souvent sous forme d'un soupir.

Etape N°2 faire une demande d’action ou de connexion claire et positive uniquement après d’être calmé 

  • Faire une demande à soi-même
  • Ou faire une demande à l’autre, en évoquant ses propres besoins et parler en « je ». La communication pacifique à l’autre, des limites que nous avons besoin de poser à ce moment là, rend notre colère « utile ». Il peut également parfois être bénéfique d'apprendre à dire « non ».

Toutes ces méthodes ci-dessus, nous aident à faire descendre le niveau d'intensité de la colère, dans l’instant présent. Il est possible d’en trouver encore d’autres.

Faut-il apaiser la colère ?

Nous avons vu qu’occulter la colère, généralement en souriant ou simplement par le silence est une bombe à retardement ! Il n’est pas question de refouler ou d’intérioriser une colère. Cela ne ferait que repousser une explosion beaucoup plus perturbante.
Il arrive qu’un « coup de pied girafe » via l’affirmation de soi, l’assertivité ou l’expression authentique soient indispensables pour faire respecter ses limites, sa dignité, voire son intégrité. 

Il faut savoir que toute situation qui ressemblera de près ou de loin à une part blessée du passé (la cause), sera le stimulus pour que la colère ressurgisse.

Pour une efficacité sur le long terme, il est important de traiter la cause avec détermination et courage.

Calmer naturellement la cause de la colère à sa racine est indispensable pour trouver la sérénité intérieure

  • Apprendre à discerner les faits (je vois, j’entends, je me souviens…) des interprétations. Aiguiser le sens de l’observation.
  • Avoir conscience de nos pensées, de nos jugements, de nos croyances et de nos conditionnements. Apprendre à faire un pas de recul en tant qu’observateur de soi-même.

Source  du dessin : https://apprentie-girafe.com/colere-la-3e-voie/

apaiser les relations
  • Recevoir des séances de Reiki Usui pour se réénergiser. Apprendre le Reiki Usui est encore mieux pour prendre soin de notre équilibre énergétique global, de notre foie et faire un pas vers le "réveil".
  • Rencontrer et pacifier notre relation à nous même et envers les autres en allant voir nos parts blessées du passé grâce à des séances basées sur la CNV.

Ainsi, recevoir à la fois des séances de Reiki Usui, rencontrer et pacifier ses parts blessées du passé par des accompagnements par la Communication Non Violente est une stratégie particulièrement efficace et durable.

Imaginez -vous ...

  • Pacifié(e) dans votre relation à vous-même et avec les autres ?
  • Réconcilié(e) avec un membre de la famille
  • Tranquille avec la hiérarchie et les collègues
  • Faire respecter ses limites

C’est franchement plus doux !

Recevoir la Newsletter

A propos de l'auteur

En découvrant la Communication Non Violente, elle a pu guérir ses blessures du passé. En complément, la rencontre avec le Reiki lui a permis de rééquilibrer son système énergétique. Sa vie a changé. Sa relation à elle-même et aux autres est devenue infiniment plus sereine. Le Reiki et la Communication Non Violente fonctionnent en une synergie particulièrement efficace  pour une transformation durable au service de notre bien-être.
Aujourd'hui, elle a envie de vous faire gagner du temps en vous faisant profiter de ses apprentissages !

En tant qu'enseignante de Reiki Usui spécialisée en Communication Non Violente (CNV), Laurence Arnaud se fait une joie de partager sa passion du développement personnel. Elle vous accueille pour des formations de Reiki jusqu'au 4ème degré (Maîtrise),  vous proposer des packs inédits associant des séances de Reiki et du coaching par la CNV, ainsi que des séances à la cartes, à L’Haÿ Les Roses (94), région parisienne.

Laurence Arnaud

Si cet article vous a plu, partagez-le à vos ami(e)s, votre famille, via Facebook, Instagram, LinkedIn, WhatsApp, Telegram et tout autre moyen !

Et aussi, dites moi ce que vous en pensez, ça m'interesse !

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
Vous devez être connecté pour poster un commentaire